#EspaceCoaching | la mentalité de l’urgence ou de l’immédiateté, c’est quoi ?

Hello ! J’espère que tu vas bien.

Si tu t’intéresses régulièrement à ce que je publie, je pense que tu as du remarquer que je parle souvent de la sensation d’urgence et comment il est important d’apprendre à la maîtriser.

Cela fait des décennies que je fais la guerre à la « mentalité microondes » comme je l’appelais encore il y a quelques années. J’ai arrêté de l’appeler comme ça parce qu’il me fallait expliquer à chaque fois ce que je voulais dire. Ce n’était pas un nom efficace 🤣🤣 ! Aujourd’hui je l’appelle par son nom officiel: la mentalité de l’urgence ou de l’immédiateté.

Et pourtant, la « culture de l’urgence » est quelque chose qui a longtemps été louée et encouragée par notre société occidentale. Il suffit de taper sur Google « sense of urgency » pour tomber sur des millions de pages qui donnent des conseils aux entreprises sur comment créer la sensation d’urgence dans leurs équipes de travail. Tu trouveras des titres d’articles comme 20 ways to create a sense of urgency | The Enterprisers Project ou alors Design an effective leadership culture to ignite a sense of urgency dont les dates de publications sont plutôt très récentes (2015-2019).

Une sensation d’urgence qui promet des équipes engagés, une hausse dans la productivité et des résultats de ouf dans le chiffre d’affaires.

C’est ahurissant. 😨😨😨

Ce n’est que très récemment (et suite aux événements *pandémiques* qui nous ont touché à un niveau global –et à l’heure où j’écris cette note, nous touchent encore) que le mouvement Slow Living, qui n’est pas tout récent non plus, puisqu’il est né (sous ce nom) début des années 2000, a commencé à prendre de l’ampleur et à trouver de plus en plus d’adeptes.

Pour rappel un nouveau dossier a été mis en ligne récemment dans l’Espace Éducatif : #SlowLiving 🌈 | Un nouveau dossier de l’Espace Éducatif pour apprendre à ralentir le rythme 🤍

Mais c’est quoi exactement la mentalité d’urgence ? Qu’est-ce qu’elle implique ? Comment elle s’exprime ?

La culture de l’urgence est bien présente dans notre société.

Globalement (et quand on n’a pas fait de travail de conscience de soi), les egos qui nous habitent passent leur temps à se mesurer / se comparer aux autres, à tout compter dans le but de prendre autant que possible (même si ça ne sert à rien) et de signaler ce qui manque ou ce qui ne va pas, et à vivre sous les conditionnements des croyances limitantes que nous avons intégrées étant enfants. Ces croyances nous font exister dans un monde illusoire dont une des illusions principales est que le temps est linéaire et limité. Que si nous ne nous dépêchons pas, nous allons rater un truc (très souvent SUPER important le truc en plus). Que tout dans la vie demande une pensée, une émotion, une opinion, une action ou une réaction immédiate, de nous comme de l’autre, et que si pas de « résultat » ou « preuve » visible, c’est qu’il « n’y a rien » et/ou qu’il « ne se passe rien ».

Cette vision de la vie est réductrice, enfantine, stérile et biaisée. Tout comme les egos qui la perpétuent. Lorsque nous en prenons conscience, nous nous rendons compte à quel point ce biais est présent dans nos vies. Nous sommes tou.te.s plus ou moins dominés par ce sentiment d’urgence: de résultats, de preuves, de réponses:

  • La copine qui te reproche de ne pas avoir répondu à son WhatsApp alors qu’elle sait que tu l’as lu (parce qu’il y a le double ✔✔ bleu 🙄);
  • Le patron qui te met la pression en te disant que le dossier qu’il vient de te confier était « pour hier » 😑:
  • Tes gamins à la maison qui (même si chez eux c’est plus compréhensible parce qu’ils sont des quiches de la vie et qu’ils ont tout à apprendre) ont l’art de réclamer ton attention là tout de suite comme si tu n’avais pas une vie 😨😩;
  • Les pubs qui t’empressent d’acheter en stimulant ta mentalité d’urgence 🤑;
  • Toi-même qui cogites parce que tu n’as pas eu de réponse à l’email / au texto que tu as envoyé il y a juste quelques heures 🤯;
  • Ton client qui te harcèle pour que tu lui envoies le projet alors que tu es toujours dans tes délais 😒;
  • Nous tou.te.s qui soufflons et râlons quand l’internet prend 3 secondes de plus à afficher la page demandée 😤.

Et j’en ai des dizaines d’autres exemples, qui révèlent tous notre avide quête de gratification immédiate. Le culte de l’urgence est un fléau, une dictature qui contrôle nos vies, que nous nous imposons à nous-mêmes et que nous imposons aux autres et en faisant cela, nous pérennisons dans l’inconscient collectif. Le culte de l’urgence domine les esprits, mais vivre dans ce piège est néfaste à tous les niveaux.

J’ai déjà quelque part abordé ce sujet autour de la linéarité / circularité du temps et aussi autour des dimensions 3D, 4D et 5D:

ICI 👉🏽 ✨ Milkhaia | Soleil à 29º♓ · temps linéaire, temps circulaire

et ICI 👉🏽 #AstroIRL | Dimensions de l’existence humaine: de la 3D à la 5D (en passant par la 4D)

Et bien-sûr dans les leçons de l’Espace Éducatif, notamment dans le dossier #Saturne 🔲

Comment s’exprime la sensation d’urgence ? Comment l’identifier ?

Comment corriger la mentalité d’urgence ?

L’antidote plus efficace contre la mentalité d’urgence est la lenteur, le ralentissement.

En espagnol nous avons une expression idiomatique qui dit: Vísteme despacio que tengo prisa, qui en gros veut dire: habillez-moi lentement car je suis pressé.

Je sais, c’est totalement paradoxal.

Le paradoxe de se dépêcher en prenant son temps remonte très loin dans l’histoire de l’humanité: l’empereur Auguste aurait une maxime, festine lente, qui lui était si importante qu’il aurait fait frapper des pièces de monnaie avec. La phrase signifie, littéralement, dépêchez-vous lentement.

Pas que je sois particulièrement fan de ce monsieur (ni d’aucun césar / empereur / ou autre figure totalitariste dans l’exercice du pouvoir), mais disons qu’il a été le premier et le plus célèbre des empereurs romains et qu’il a quand même réussi à faire des trucs assez hallucinants grâce à son approche stratège donc autant lui porter un poil d’attention pour voir si on peut apprendre quelque chose de bon de son parcours. 

Si tu te débrouilles en anglais, je te recommande d’ailleurs cet article:

Why The First Roman Emperor’s Motto Matters: Move Slowly To Move Quickly

Bref, il y a un truc mystérieux et énigmatique dans savoir gérer le temps et intégrer une notion de lenteur à l’emploi stratégique de cette ressource. Et puis, nous sommes plutôt nombreux à voir des avantages à cette histoire de sortir de l’empressement éternel (je parle de ça dans le dossier #SlowLiving 🌈).

Mais alors ? Pourquoi sommes-nous toujours sous l’emprise de l’immédiateté ?

Le débat sur comment la quasi-totalité du tissu socio-économique sur lequel reposent les bases de notre société entretient et éternise cette mentalité de l’urgence et de l’immédiateté fait bien-sûr partie de tout ceci. Mais n’oublions pas que « la société » c’est nous, que « le marché » c’est nous, que « l’économie » c’est nos gestes et nos comportements qui la déterminent. Alors si nous voulons moins d’urgence et d’immédiateté, commençons à poser des limites. Commençons à dire ‘non’. Invoquons notre adulte intérieur. Apprenons à faire la pause salutaire dont je parle souvent qui est celle qui nous aide à maîtriser nos pulsions.

Nous ne sommes pas des pantins à la merci d’une propagande extérieure. Nous ne sommes pas victimes de nos états émotionnels. Renonçons à dire: « C’est plus fort que moi ». Normalisons l’idée que RIEN N’EST PLUS FORT QUE NOUS.

Respectons-nous, respectons nos temps. Apprenons à dire aux autres: « Non, ce n’est pas le moment, je ne suis pas dispo, je ne suis pas prêt.e, j’ai besoin de réfléchir, je répondrai quand je serai en mesure d’en parler, je ne suis pas en mesure d’accepter ces délais, etc., etc. »

Acceptons que les croyances limitantes liées au passage du temps nous maintiennent dans nos vieux schémas de comportement et que nous seul.e.s nous pouvons nous sortir de ces schémas.

C’est la responsabilité de chacun.e de nous de le faire. Aucune main de l’Univers ne le fera pour nous.

ARTICLES CONNEXES & AUTRES LIENS SUGGÉRÉS

Le Culte de l’Urgence, La société malade du temps. Nicole Aubert. Flammarion, mars 2003

En faisant mes recherches pour écrire cet article, je suis tombée sur cette interview par l’autrice du livre cité ci-dessus et qui date de 2010 👉🏽 LA CULTURE DE L’URGENCE

En espérant que cette information te soit utile et profitable. Que tu la mettes au service de ton évolution, de ta croissance, de ton bonheur, de ton épanouissement, de ton self-empowerment. 🔥

À très vite !

🤍Love & Light✨ 
Milkhaia💫🪐💋 
hello@milkhaia.fr
© milkhaia 2021
Qui suis-je?

Une réflexion sur “#EspaceCoaching | la mentalité de l’urgence ou de l’immédiateté, c’est quoi ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.