#EspaceCoaching | #SoftSkills • Le questionnement personnel (self-questioning), une puissante compétence transversale

Hello ! J’espère que tu vas bien.

Si tu lis / écoutes mes publications depuis un moment, tu sais à quel point je valorise les compétences transversales, mieux connues comme soft skills. Je les trouve tellement importantes qu’elles sont présentes dans mon logo, dans une de mes devises.

Début octobre 2019, j’avais d’ailleurs entièrement dédié un épisode de podcast aux soft skills, que je te recommande d’écouter si tu n’es pas sûr.e de comprendre ce qu’est une compétence transversale.

MindBody&Soul (005) | soft skills, les compétences transversales

Aujourd’hui je viens te parler d’une soft skill que je considère particulièrement puissante. Je choisis de t’en parler maintenant en préparation à une leçon qui arrive, la leçon qui suit, et dont je laisse le lien ci-dessous, même si elle ne sera accessible qu’à partir du moment où elle sera mise en ligne, le 12/08/2021.

☸ #Self-Work | Se questionner pour retrouver son autorité personnelle

Le self-questioning (questionnement personnel): une puissante compétence transversale

Qu’est-ce le self-questioning ?

Il s’agit d’une technique de métacognition. Métacognition, un mot formé par le suffixe meta, qui signifie ‘au-delà’, et le verbe cognoscere, qui signifie ‘avoir une connaissance précise’, est défini par larousse.fr comme ‘la connaissance personnelle d’un individu sur ses capacités et ses fonctionnements cognitifs’.

La métacognition est donc la capacité individuelle de réfléchir et d’analyser de manière critique la pensée, les processus cognitifs. Essentiellement, il s’agit d’une conscience de soi qui permet aux individus de piloter, de réfléchir et d’analyser leur pensée. Les personnes qui développent des compétences métacognitives apprennent plus efficacement et de manière plus durable.

Si ceci t’intéresse, je t’invite à checker les liens en fin d’article 🤓

Développé par le Centre de recherche sur l’apprentissage (The Center on Research for Learning) de l’Université du Kansas en 1994, le self-questioning est un processus d’évaluation qui consiste tout particulièrement à se poser des questions utiles avant, durant et après tout apprentissage.  Cette stratégie permet aux élèves d’interagir activement avec l’information plutôt que l’absorber passivement afin de promouvoir la compréhension de l’information mais aussi d’identifier les raisons personnelles qui motiveraient intrinsèquement chacun.e à obtenir cette information.

Tu vas me dire: non mais ok pour les ados que j’ai à la maison et qui, au collège, n’absorbent passivement ni interagissent activement avec l’info 🤣 … mais en quoi ceci me concerne ?

Hé bien laisse-moi te le rappeler rapidement: TU ES un.e élève de la vie. Et que tu le vives consciemment ou pas, tu es constamment impliqué.e dans un processus d’apprentissage. ALWAYS. CONSTANTLY.

Alors je pense que ça t’intéresse de savoir comment tirer plus de bénéfices de ce que tu apprends, non ?

Okay 🤓 maintenant:

Et aussi :

L’efficacité du self-questioning a-t-elle été prouvée ?

Toutafé. Notamment dans les domaines de la psychologie de l’éducation et de la psychopédagogie. Comme par exemple dans le cas de cette étude (Improving lecture comprehension: Effects of a metacognitive strategy) qui cherchait à mesurer l’impact du self-questioning sur la quantité de connaissances acquises par des élèves sur le court et sur le moyen termes.

Encourager les élèves à se poser de meilleures questions pendant qu’ils apprennent quelque chose s’avère être l’un des moyens les plus efficaces d’améliorer leur compréhension du sujet car, comme expliqué plus haut, ça leur permet de tisser un lien actif avec le savoir. Un self-questioning efficace améliore non seulement l’apprentissage du point de vue de la rétention à long terme des connaissances et des compétences, mais aussi dans la capacité à appliquer et à transférer ce qui a été appris dans/vers d’autres domaines de la vie.

Le savoir devient alors non seulement intéressant mais UTILE.

Comment expliquer l’efficacité de la technique ?

La technique du self-questioning est efficace car elle stimule la réflexion introspective (comment l’individu reçoit l’info, comment il la relie à son expérience personnelle, quel sens cet info fait pour l’individu, etc.) et donne un sens, de la profondeur et une utilité à l’information.

L’interaction active avec l’information que stimule la technique en soi permet de renforcer le lien de l’individu avec cette information, ce qui facilite d’un côté le processus de localisation et de récupération de l’information à postériori (d’où l’efficacité à long-terme de l’apprentissage) et de l’autre côté cela facilite aussi les liens que l’individu peut établir entre l’information acquise et son application à d’autres domaines de la vie.

Top 6 des avantages (à mon avis) d’un self-questioning de qualité

Cette technique permet de:

  1. Améliorer la qualité de l’apprentissage.
  2. Encourager la personne à tisser un lien d’engagement avec ses processus d’apprentissage (quand j’apprends, je retiens l’info, elle a un sens pour moi et je lui trouve une utilité, alors je m’engage plus solidement avec mon apprentissage)
  3. Développer l’esprit critique.
  4. Améliorer les compétences d’expression de soi et d’écoute de soi.
  5. Renforcer la confiance en soi, en sa pensée, en ses propres idées.
  6. Valoriser l’expérience personnelle, l’évaluation personnelle, l’autorité personnelle.

Comment développer la technique de façon qualitative

Tout d’abord il est fondamental de comprendre son importance et de connaître son fonctionnement. ✅ Ça c’est fait, c’est le but de cet article 🤓

Ensuite, il est important d’avoir des repères et/ou des références de questions efficaces, qui permettent –au début— à la personne s’entraîner à la technique, puis qui l’incitent à créer ses propres questions. Pour cela il est important d’avoir un.e prof  / facilitateur-trice / thérapeute / coach compétent.e qui t’aide à apprendre. Au cours d’une séance individuelle, tout.e facilitateur-trice de processus thérapeutiques encouragera ce type de questionnements.

De mon côté, c’est le cas dans mes séances one-to-one, mais aussi dans tout le contenu que je publie. Le fil rouge de mon travail, et là c’est plus ma casquette de coach que ma casquette d’astrologue, c’est justement d’encourager le développement des soft skills, dont cette technique. Pratiquement toutes les leçons de l’Espace Éducatif, notamment dans le programme #ArchitecteDeMaVie, contiennent des questions: pour préparer le terrain à recevoir le savoir (avant), pour aider à structurer le savoir (durant) et pour donner sens à et intégrer le savoir (après). Et même lorsqu’elles ne contiennent pas explicitement des questions, j’encourage toujours à ne pas prendre le contenu de la leçon comme La Vérité, mais à faire ce check-in intérieur qui te permet de placer le savoir en toi et le relier à ton expérience de vie, ce qui la valorise énormément à tes yeux et donc TE valorise.

Je ne pense pas que l’astrologie en soi encourage le self-questioning, mais l’astrologie couplée au life coaching c’est 💣 de la BOMBE ‼ 💥 Pourquoi ? Parce que l’astro te donne les clés, les codes, et avec les techniques de life coaching tu explores, tu étudies, tu pilotes, tu intègres ces clés et codes que l’astro t’a livrés.

C’est juste trop bon ! Et ça me met trop en joie 🤓🤗🥳😃😁

Un paramètre à considérer sine qua non pour l’efficacité de cette technique est D’ÉTABLIR DES LIENS. Le lien entre une nouvelle information et des informations acquises antérieurement. Le lien entre la nouvelle information et l’expérience personnelle. Le lien entre la nouvelle information et de futurs scénarios. Le lien entre l’information et l’avis personnel, la perception personnelle de l’information. Voici quelques exemples de questions efficaces pour commencer (tu trouveras d’autres exemples plus bas dans l’article).

  • En quoi X est relié à Y ?
  • Comment ceci se rattache / enchaîne / rapporte / correspond à mon vécu ?
  • Comment je pourrais me servir de ceci pour X ou Y ?
  • En quoi ceci m’est utile pour X ou Y ?
  • Comment cette information résonne-t-elle en moi ?

Il s’agit de stimuler la pensée, d’encourager la personne à étudier les informations plus en profondeur et à les appliquer à de nouveaux concepts. Ceci permet également d’identifier des lacunes ou des vides dans le savoir et de créer de nouvelles questions complémentaires pour les combler.

Finalement, il est également indispensable d’allouer suffisamment de temps et d’opportunités de s’entrainer à la technique parce que Practice makes perfect et que ce n’est qu’en pratiquant qu’on arrive à maîtriser les outils. Il est donc important de non seulement donner du temps à la pratique de cette technique mais de le faire régulièrement aussi.

D’autres exemples de questions efficaces pour un self-questioning de qualité

– Est-ce que je suis d’accord avec cette information (et pourquoi) ?

– Dans quelle mesure cette information serait-elle pertinente / vraie / logique / raisonnable POUR MOI? Et pour un autre ?

– Quelles sont les similitudes / différences entre X et Y ?

– Quel est le lien entre cette information et ce que j’ai appris antérieurement / ce que je sais déjà sur le sujet ?

– Maintenant que j’ai cette info, comment puis-je m’en servir pour X, Y ou Z ?

– Y a-t-il une partie de ce sujet que je n’ai pas encore totalement comprise ? Laquelle ? Qu’est-ce qui fait défaut ?

– Est-ce que X pourrait être la conséquence / la suite de Y ? Pourquoi ? Quels éléments expliqueraient cela ?

Conclusion

Le self-questioning est une stratégie d’apprentissage puissante et valorisante de la personne et de ses compétences. Cette technique permet d’améliorer la qualité, la durabilité et l’utilité de tout processus d’apprentissage. Je t’encourage fortement à t’entrainer pour rajouter cette corde à l’arc de ton développement personnel.

ARTICLES CONNEXES & AUTRES LIENS SUGGÉRÉS

MindBody&Soul (006) | MIND | la psychologie cognitive

Métacognition by Wikipédia

La métacognition, qu’est-ce que c’est ?

En espérant que cette information te soit utile et profitable. Que tu la mettes au service de ta croissance, de ton épanouissement, de ton self-empowerment. 🔥

À très vite !

🤍Love & Light✨ 
Milkhaia💫🪐💋 
hello@milkhaia.fr
© milkhaia 2021
Qui suis-je?

3 réflexions sur “#EspaceCoaching | #SoftSkills • Le questionnement personnel (self-questioning), une puissante compétence transversale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.